FAQ

FORMATION

Le côté technique et scientifique a attiré mon attention, mais le contenu peut-il être appréhendé par quelqu’un de non scientifique ?

Le contenu est tout à fait abordable pour une personne issue d'autres formations qu'ingénieur. Il y a des sociologues qui suivent le mastère, des juristes, des écologues... et aussi des ingénieurs. Les cours sont parfois un peu techniques, mais on repart toujours de zéro. Et dans la majeure partie des cas, c'est tout à fait accessible à "un bac+ 5".

 

Au niveau des cours, est-ce très théorique ou y a t-il beaucoup de mise en situation?

Les cours sont à la fois théoriques et pratiques, il y a souvent des exercices, des études de cas, des visites de sites, des mises en situation. On apprend beaucoup, à la fois dans les parties théoriques et pratiques, et les cours sont de très bonne qualité.

En parallèle des 6 mois de cours, il y a un projet en groupe sur un cas pratique avec des tuteurs professionnels (industriels ou de l’insa).

 

Quels sont les profils des intervenants ?

Les cours du ME4 sont réalisés par plus d’une centaine d’intervenants du monde professionnel (collectivités, bureaux d’études et de conseil, associations, grands groupes, …). Ce sont des personnes choisies soigneusement, qui sont passionnantes pour la plupart. Ils sont tous accessibles et nous pouvons les interroger sur leur métier, c’est un grand avantage. Tout ceci nous permet de mieux comprendre les différents types de postes possibles.

 

La formation est-elle très technique ou plus orientée management ?

Certaines interventions sont assez techniques, mais aucun module ne nécessite de solides connaissances techniques, le but étant d’avoir une vision globale et transversale des secteurs de l’environnement et de l’énergie et non de faire de nous des spécialistes. Dès lors, on peut dire que la formation est plus orientée management que technique.
 

Le mastère existe depuis 1992, le contenu/modules évoluent-ils chaque année pour être en adéquation avec la réalité?

Bien entendu, ils sont adaptés au fur et à mesure aux évolutions des secteurs Énergie/Environnement, qui bougent beaucoup. D'ailleurs, le module ecologie industrielle/economie circulaire a été ajouté récemment car c'est un sujet très porteur. De même, le nom du mastère à évolué en fonction des mutations des secteurs.